Print this page

Les contrats courts : un phénomène “difficile à endiguer”

Souhaitant connaître l’impact de l’éventuelle instauration d’un bonus-malus sur les contributions patronales à l’assurance-chômage autorisé par la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », la délégation sénatoriale aux entreprises a confié à l’OFCE une étude sur les possibilités de régulation des contrats courts « sans nuire à l’emploi et en préservant l’assurance-chômage ». Sans partager les préconisations de l’étude, la délégation a cependant tenu à la verser au débat public « afin d’ouvrir le champ des possibles dans le cadre de la négociation en cours entre partenaires sociaux sur la réforme de l’assurance-chômage ».

 

Article complet payant. Vous pouvez l'acheter en CLIQUANT ICI

 

 

 

3782 K2_VIEWS