Print this page

Evolution du mode de scrutin : un “bug gouvernemental” selon Olivier Marleix

La réforme des institutions avec ses projets de loi organique et ordinaires visant à réduire le nombre de parlementaires et à introduire une dose de proportionnelle n’est pas du goût du député LR d’Eure-et-Loir, Olivier Marleix qui redoute une atteinte au pluralisme et à la représentativité avec le risque de ne plus voir certains partis représentés à l’Assemblée. Argumentaire.

 

Article complet payant. Vous pouvez l'acheter en CLIQUANT ICI

 

 

 

1342 K2_VIEWS