Print this page

Innovation publique Par Territoria

De baromètres en programmes, de revitalisation en expérimentation, le centre-ville est au coeur de toutes les attentions. Commerçants, associations, ministères, tous ont pris la mesure des attentes des français qui sont inquiets devant les vitrines vides, les logements dégradés et vacants, les rues désertées par des piétons qui ne trouvent plus aucun plaisir à s’y promener.

Centres-villes, centres-bourgs, … encore une fois, les maires sont attendus sur des solutions !

Pourtant demeure un véritable attachement à ces commerces de proximité, une nouvelle appétence pour le « local », les « saveurs du terroir », le « fait maison », la convivialité, les échanges avec les professionnels. Oui mais… avec le confort et les facilités qu’exige une clientèle connectée, habituée au choix sur catalogue virtuel, à la livraison ou à la mise à disposition facile, aux moyens de paiement modernes, etc.

Il semblerait que beaucoup reste à inventer pour adapter, efficacement et rapidement, l’offre de service et les prestations aux nouveaux comportements des clients.

Et, une fois encore, c’est au maire de trouver les solutions et de les assumer vis-à-vis de populations dont les attentes, comme toujours, sont très différentes en fonction de l’âge, de l’activité, des ressources financières, de la mobilité. Nul doute que ce soit un enjeu fort du mandat en cours.

Depuis trois ou quatre ans c’est une thématique que nous retrouvons dans les dossiers candidats au Prix TERRITORIA.

Le « cru 2018 », riche et abondant - près de 200 initiatives étudiées - apportera quelques exemples intéressants et inspirants que toutes les collectivités pourront découvrir lors de la remise des trophées le 27 novembre prochain.

D’ici là les Comités d’experts auront rendu leurs analyses et le jury son verdict, en cohérence avec la feuille de route tracée par la nouvelle présidente de TERRITORIA, Catherine Troendlé, pour qui la valorisation des bonnes pratiques reste la priorité de l’Observatoire et l’objectif ultime du Prix TERRITORIA qui doit récompenser les précurseurs.

Quant au recteur Gérard-François Dumont, président du Conseil scientifique de TERRITORIA, il délivre un message optimiste et motivant en affirmant que « ni la taille ni le mode de gouvernance des collectivités locales ne sont déterminants dans leur capacité à réinventer leur économie » et refuse l’idée selon laquelle « il y aurait une forme de fatalité géographique, sociale, historique et que seuls certains modèles territoriaux pourraient être porteurs de dynamisme économique ». Pour lui, il faut « encourager tous les territoires à aller à la redécouverte de leur propre génie dans le cadre de lois dont il est souhaitable qu’elles soient ouvertes à l’inventivité et allégées du poids de normes superfétatoires »


Pour en savoir plus : www.territoria.asso.fr ; www.blog-territoria.org

3367 K2_VIEWS