Print this page

Mettre (réellement) fin au démarchage téléphonique

De plus en plus de Français se disent excédés par les appels commerciaux intempestifs reçus à leur domicile, en soirée, le week-end, aux heures des repas, en moyenne plus de 4 appels par semaine.

De plus en plus de Français se disent excédés par les appels commerciaux intempestifs reçus à leur domicile, en soirée, le week-end, aux heures des repas, en moyenne plus de 4 appels par semaine. Ce démarchage téléphonique est même jugé en recrudescence malgré la mise en place du dispositif Bloctel. Alors que ce dispositif créé par le Gouvernement en 2016 était censé limiter le démarchage téléphonique, les résultats sont loin d’être à la hauteur des attentes des Français. Si depuis son lancement, près de 3,5 millions de personnes ont déjà fait cette démarche gratuite, ce qui représente un total de 7,4 millions de numéros retirés des fichiers de prospection commerciale des professionnels, près de la moitié des personnes inscrites à cette liste d’opposition, censée freiner le harcèlement téléphonique, s’agacent de recevoir toujours autant d’appels de démarchage commercial explique le député des Ardennes Pierre Cordier qui après avoir déposé un amendement sur le sujet demandant qu’un rapport soit rendu au Parlement pour évaluer le dispositif et réagir en conséquence a fini par déposer une proposition de loi. 

3336 K2_VIEWS