Print this page

Chambord retrouve ses jardins à la française

Imaginés sous louis XIV, les jardins à la française du château de Chambord ont été délaissés au point de disparaître dans l'entre-deux guerres. Il a fallu l'opiniâtreté de ses conservateurs, un long travail d'enquêteurs et le soutien d'un mécène américain pour faire renaître les jardins à la française de Chambord. Transition végétale entre le monument et la forêt, ces jardins redonneront à la façade d'honneur du château toute sa majesté. Grandiose.

Réalisés selon un dessin de 1734, les jardins ont existé pendant plus de deux siècles avant de disparaître progressivement dans l'entre-deux guerres. Rendre à Chambord « ses » jardins a toujours été une obsession des conservateurs. Les projets se sont multipliés puis ont été oubliés, faute de temps, d'accord et de financement. Mais en 2017, Chambord a enfin retrouvé des jardins à la hauteur de sa magnificence. Cela faisait plus de 20 ans que la France n'avait pas connu un tel projet de restitution de jardins de cette ampleur, avec plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes délimitant les bordures, ou encore 18 874 m2 de pelouses. Voulu, imposé et dirigé par Jean d'Haussonville, directeur général du Domaine, ce chantier éclair a débuté au mois d'août 2016 et s'est achevé cinq mois plus tard pour une ouverture au public le 20 mars dernier.

Le Chef de l'Etat lors de sa visite à Chambord en décembre 2014 avait auparavant validé le principe du projet. Sur le plan scientifique, la commission nationale des monuments historiques a ensuite donné son accord en février 2015. 16 années d'études et croisements de données scientifiques à partir d'archives, plans anciens, gravures et recherches archéologiques avaient permis de confirmer très précisément les emplacements figurant dans les plans du XVIIIème siècle. Mais rien n'aurait pu être accompli sans le généreux geste de Stephen Schwarzman. Ce mécène et philanthrope américain engagé dans la préservation de l'héritage culturel universel n'a pas hésité à faire un don de 3,5 millions d'euros pour financer l'ensemble des travaux de restitution des jardins à la française. « Des trésors nationaux comme Chambord sont d'une importance capitale pour l'héritage culturel, l'Histoire de France et le peuple français ainsi que pour la communauté internationale. Alors que le monde se transforme rapidement, notre engagement constant envers le passé permet d'amener du sens et d'améliorer notre compréhension du monde actuel. Je suis fier d'apporter mon soutien à ce projet de restauration des jardins à la française de Chambord, et je conseille vivement à d'autres personnes de m'accompagner dans la préservation de Chambord et d'autres sites historiques d'une grande importance pour les générations futures » a ainsi expliqué Stephen Schwarzman qui a tout compris.

Pour Chambord, après la restitution des jardins, la suite est tout aussi prometteuse. Il est notamment prévu l'ouverture de la Grande promenade, un espace de 250 hectares de terrain jusque-là interdit au public parce que réservé à la chasse. Ce nouvel espace permettra aux visiteurs de découvrir la faune sauvage environnante et d'avoir une vue imprenable sur le château. 


En savoir plus : www.chambord.org

1233 K2_VIEWS