Le Grand Tour d'Olivier Poivre d'Arvor à l'Assemblée

Lorsqu’il était Ministre des Affaires étrangères, du Développement international et du Tourisme, Laurent Fabius a confié en septembre 2015 à Olivier Poivre d’Arvor une mission de promotion et de valorisation de l’attractivité culturelle de la France. L’Ambassadeur chargé de l’attractivité culturelle de la France (c’est son titre), Olivier Poivre d’Arvor a fait étape à la Commission de la Culture.

Avec une richesse et une diversité de ses territoires et une abondance de l’offre culturelle, la France se place depuis de nombreuses années au premier rang des destinations mondiales – en 2014, la France a reçu 85 millions de visiteurs, 83,5 en 2015 - ; notre pays est aussi la troisième destination au monde pour les étudiants étrangers (300 000 en moyenne), derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. « Bref, tous les ingrédients sont là pour que la France occupe la première place sur le podium de l’attractivité culturelle » explique Olivier Poivre d’Arvor aux membres de la Commission de la Culture de l’Assemblée venus l’écouter présenter « Le Grand Tour ». Révéler et illustrer la richesse culturelle française sur l’ensemble du territoire, la valoriser et la dynamiser pour renforcer l’attractivité, telle est l’objet du Grand Tour indique le site du Ministère des Affaires étrangères, à l’initiative de cette « grande et belle idée » comme l’a défini, Patrick Bloche (SRC, Paris), le président de la Commission. « Le secteur culturel, loin d’être un secteur uniquement dépensier est créateur de richesses » poursuit Olivier Poivre d’Arvor. Or, le principal financeur de la culture n’est ni l’Etat, hi les collectivités locales « mais le public », qui avec des dépenses culturelles avoisinant 90 milliards d’euros par an, « assure mieux qu’ailleurs la richesse d’une offre culturelle inégalée, qu’il s’agisse du livre, du cinéma, du spectacle vivant ou du patrimoine ». Cette réalité est aujourd’hui « vacillante » estime l’ambassadeur qui pointe du doigt la hausse des charges pour les collectivités qui seraient du même coup tentées de « baisser la garde budgétaire dans ce domaine ».

Un parcours à travers la France des arts, de la culture et de la connaissance

Le Grand Tour dont la vocation n’est pas le rayonnement de la France mais bien son attractivité propose « au monde entier » mais aussi aux Français, depuis janvier de cette année à juillet 2016, un parcours à travers la France des arts, de la culture et de la connaissance, ponctué par une quarantaine de grands événements « particulièrement attractifs ». Pour l’ambassadeur spécial « il s’agit d’inciter les touristes présents en France à aller non seulement visiter le Château de Versailles, la Baie du Mont-Saint-Michel ou encore Eurodisney mais aussi d’assister au festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire, au festival Normandie impressionniste, au festival d’Avignon, au festival des Vieilles charrues à Carhaix ou encore aux Fêtes maritimes internationales de Brest » s’enthousiasme Olivier Poivre d’Arvor. Pour aider et faciliter cette démarche, le Quai d’Orsay a mis au point un livret tiré à plusieurs milliers d’exemplaires, intitulé « Destination France, passeport pour l’attractivité culturelle », car beaucoup si ce n’est tout se joue dans la communication insiste OPA. Ce livret a été adressé à l’ensemble des postes diplomatiques, soit cent soixante-deux ambassades, avec pour instructions de le traduire dans la langue du pays d’implantation, soit quatre-vingt-quatre langues, et de le diffuser très largement auprès de tous les opérateurs touristiques, des entrepreneurs avec lesquels les diplomates sont en relation et des acteurs culturels – sans parler des médias et d’autres vecteurs de communication. « Entre les personnes susceptibles de venir en France ou de faire venir des touristes en France, il est probable que des dizaines de millions de personnes sont concernées » se félicite Olivier Poivre d’Arvor. « La mission des ambassadeurs aujourd’hui n’est pas seulement d’aider à la conclusion de contrats d’armement ou de partenariats avec nos grandes entreprises, elle doit aussi viser à exporter ce génie français à l’étranger » ajoute l’ancien patron de France Culture.

Quelle sélection ?

Très enthousiastes, les députés ont cependant émis quelques réserves et interrogations sur le choix et la façon dont ont été sélectionnés les plus de quarante événements dits « attractifs ». Plusieurs critères « liés à l’attractivité » ont permis cette sélection détaille Olivier Poivre d’Arvor. Ces manifestations ne doivent pas « être franco-françaises ou bien bretonne-bretonnantes (Olivier Poivre d’Arvor est Breton, Ndlr), il importe qu’elles accueillent des personnalités étrangères dans leur programmation ». Elles doivent ensuite avoir vocation à accueillir davantage de touristes étrangers. Une étude de la fréquentation des festivals a montré que leur public restait surtout national, voire régional. « Au Festival d’Avignon, la proportion d’étrangers dans le public, qui est la plus importante de tous, n’atteint que 12 % alors que les spectacles sont souvent en langue étrangère, explique-t-il, Il y a donc une marge de progression considérable ». Elles doivent enfin pouvoir devenir des « marques-monde ». « Un terme à prendre avec prudence, qui peut hérisser dans le milieu culturel reconnaît ce spécialiste de la culture, « Avignon », « Angoulême » sont des marques bien identifiées à l’instar de la FIAC ou des grands événements liés à la gastronomie ou la mode ou encore des marques muséales comme celle du Louvre, qui a été exportée à Abou Dhabi ». Une réponse jugée peu satisfaisante par Isabelle Attard (Ecologiste, Calvados) qui rappelle que le Groupe écologiste de l’Assemblée a pour habitude de dire que dans le domaine culturel, « il y a une tendance à arroser les zones déjà mouillées, autrement dit les zones qui font déjà l’objet de subventions ». « C’est un peu la même logique que l’on retrouve à l’œuvre à travers le Grand Tour déplore l’élue, pourquoi ne pas avoir mis en avant des manifestations nouvelles parmi la quarantaine d’événements que vous avez retenus ? » Véronique Besse (NI, Vendée) s’étonne pour sa part que l’on puisse mettre en avant le festival Hellfest qui se déroule à Clisson et qui, admet-elle, connaît « un franc succès chaque année ». Mais, est-il normal, poursuit-elle, de mettre à l’honneur un festival où se produira le groupe Marduk qui dans une de ses chansons « pisse sur le Christ et le prêtre ». « En plus de tolérer l’incitation à la haine à l’égard d’une religion, est-il bon dans le climat actuel d’attirer l’attention des touristes sur de telles programmations ? » se demande-t-elle. Désinvolte, Olivier Poivre d’Arvor avec une réelle habilité dans le maniement de la langue de bois a évidemment botté en touche lui répondant qu’il ne manquerait pas de transmettre sa remarque. En langage diplomatique cela revient à dire « classé sans suite ». Quant à savoir si la liste des événements sélectionnés était close, l’ambassadeur a indiqué qu’elle était « bien sûr » ouverte ; « elle continue de s’enrichir ».

Pérenniser Le Grand Tour

Une autre interrogation récurrente a concerné le budget du Grand Tour. « Qui le finance ? » se demande très directement Virginie Duby-Muller (LR, Haute-Savoie). Sur ce point, Olivier Poivre d’Arvor, s’est voulu rassurant sur le sujet. « Cette mission a ses limites. Elle a commencé en septembre et elle doit avoir un coût nul. Elle ne bénéficie donc pas d’un budget spécifique consacré à la communication, elle s’appuie sur les crédits de la direction de la communication du ministère et les budgets des ambassades ». Et de conclure : « J’estime que nous disposons de suffisamment de moyens avec l’existant pour pouvoir mener notre tâche à bien ».

Une mission qui a ses limites mais que l’ambassadeur chargé de l’attractivité culturelle de la France aimerait bien voir pérenniser. Il est même déjà prévu d’organiser dès le mois de septembre un deuxième Grand Tour, « plus géopolitique », dans l’espace francophone. « il aurait un objectif différent, explique-t-il, il s’agirait non pas d’inciter les touristes à parcourir ses diverses étapes mais d’appeler l’attention du public sur les lieux retenus – grands festivals, comme au Liban, sites archéologiques en péril en Tunisie au Moyen-Orient. Ce deuxième Grand Tour se déploierait autour du bassin méditerranéen, matrice d’une civilisation commune avec toute une histoire, un patrimoine, une dynamique de création aujourd’hui enrayée ». Quant au Grand Tour originel, il pourrait être pérennisé très simplement, en s’étalant sur une année, « ce qui permettrait d’intégrer des manifestations qui se déroulent en automne ». Avec aux commandes, pourquoi pas, Olivier Poivre d’Arvor ? 

 

Le message d’Isabelle Huppert, actrice, marraine du Grand Tour
L’image de notre pays dans le monde est très liée à l’importance qu’il porte à sa culture. Sans chauvinisme, nous pouvons en être fiers, c’est mon cas, et je peux en porter témoignage en tant qu’artiste qui, depuis quelques années maintenant, travaille, tourne, joue à l’étranger, voyage, visite le monde. Qui rencontre des artistes, des créateurs, des publics du monde entier qui me disent que la France, c’est la culture, que c’est une langue, que c’est la francophonie, une ouverture à d’autres cultures, à d’autres langues, que ce sont toutes ces valeurs qui valent la peine d’être soutenues, défendues. Aujourd’hui plus que jamais.
Plus que jamais cette France ouverte, notamment à la culture des autres, doit être revendiquée contre la barbarie, la fermeture, l’intolérance, la violence, la haine. Les terroristes ne s’y sont pas trompés. Ils ont attaqué la France en son cœur, dans ce qu’elle a plus de cher. Ils ont visé des auteurs, des dessinateurs, des esprits libres en janvier 2015, mais également des citoyens qui vivent leur religion pacifiquement dans le respect républicain de la laïcité, ils ont visé, en novembre 2015 des êtres humains qui aiment se retrouver à la terrasse de cafés, dans une salle de spectacle, le Bataclan, pour écouter de la musique. Ils visent une génération, une jeunesse, ils visent la vie, le mouvement, l’écoute, le regard. À Paris, comme à Palmyre, comme en Irak, à Mossoul, à Hatra, à Nimroud, comme à Tunis, au musée du Bardo, c’est la vie, c’est l’humanité, c’est la civilisation, c’est la beauté, la culture, le patrimoine et la création, qui ont été assassinés.
Ce Grand Tour est à sa manière une très belle réponse à ceux qui voudraient nous interdire de croire, d’être libres, de rêver, de penser, de dessiner, de caricaturer, de nous cultiver, d’apprendre de notre histoire comme de celle des autres, de découvrir l’audace, la création, le regard de l’autre. 

© Destination France : Passeport pour l’attractivité culturelle

 

1713 K2_VIEWS
Aurélie Tounens

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.